Comment bien utiliser un rameur ?

Comment bien utiliser un rameur ?

Il est relativement facile d’utilisation, on en trouve dans toutes les salles de sport et il est même possible d’en acheter un pour chez soi. C’est un appareil complet, qui fait travailler le haut comme le bas du corps, ainsi que le cardio. Le rameur est THE machine accessible et efficace pour tous. Mais encore faut-il savoir s’en servir ! Découvrez les bienfaits du rameur, combien de temps doit-on faire du rameur et notre classement des meilleurs rameurs.

Toujours s’échauffer

On le répète encore et encore, mais échauffer son corps, le préparer à s’entrainer est primordial quelle que soit la séance qui va suivre. De sûrcroit, ça ne prend ni trop de temps, ni trop d’énergie. Un échauffement dure entre 10 et 15 minutes.

Pendant celui-ci, vous ferez monter votre cardio, en trottinant par exemple. Puis vous commencerez à réveiller vos muscles en douceur, de bas en haut : faîtes tourner les chevilles, les coudes et la nuque, fléchissez les genoux, finissez par quelques sauts, « talons-fesses » ou montées de genoux. Profitez-en aussi pour vous étirer un peu. N’oubliez pas que négliger cette étape pourrait nuire à votre séance, en vous fatiguant plus rapidement ou pire en vous blessant un muscle ou une articulation.

Acquérir la bonne technique

Ça y est ? Prêt ? Dorénavant il va falloir adopter la bonne technique pour correctement utiliser le rameur. Naturellement, dans un premier temps asseyez vous.

Assurez-vous bien que votre dos est droit, ni courbé, ni cambré. C’est essentiel. Vous placerez vos pieds dans les sangles en veillant à les garder bien parallèles, tout comme vos genoux.

Ensuite, le mouvement se déroulera en deux étapes, la première : Le tirage : Vous attraperez la « barre » devant vous, et la ramènerez presque contre le nombril en tirant sur vos bras puis en poussant sur vos jambes légèrement fléchies. Les épaules doivent se situer au dessus du bassin. Cette phase doit être la plus intense, celle où toute votre force sera déployé.

La seconde étape : Le retour : Vous raccompagnerez simplement cette barre à sa place d’origine, toujours en essayant de préserver son dos droit (il ne doit d’ailleurs pas être ramené en arrière, car ce sont aux bras de faire le travail), les pieds et les genoux toujours parallèles. Cette phase est plus « détendue ».

Finalement, l’utilisation du rameur rappel les mouvements d’une pagaie.

Erreurs à ne pas commettre

Mais comme dans tout exercices physiques, des erreurs et faux mouvements sont à bânir afin que l’exercice soit réellement efficace (et bien-sur vous éviter toute blessure). Tout d’abord, vous ne devrez pas laisser vos bras pliés durant la phase de tirage, ni tendus pendant le retour. C’est un mouvement progressif en complémentarité avec les jambes. Ensuite, les coudes ne doivent pas s’écarter mais aller en direction de « l’arrière ». Et enfin, lors de la première étape, ne tirez pas trop loin, au risque de trop amener votre dos en arrière (et inversement, à la fin du mouvement, ne penchez pas votre corps trop en avant non plus.)

Tout est bien noté ? Alors ramez !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *