Les règles du jeu au badminton

règles du jeu au badminton

Vous savez qu’on y joue avec un volant, à deux ou a quatre joueurs, mais vos connaissances s’arrêtent ici. Vous n’irez pas bien loin avec ça. Laissez-nous vous en dire un peu plus sur l’art et la manière de jouer au badminton.

1. Le tirage au sort

Une fois les duos ou quatuors de joueurs choisis, il est l’heure de passer au « toss », le tirage au sort naturellement prévu, au début du match. Il consiste tout simplement à poser le volant sur le haut du filet et de le laisser glisser. Le vainqueur sera celui chez qui il tombe. Ce joueur pourra non seulement choisir de servir ou de recevoir mais il aura aussi le choix de son demi-terrain.

Une autre manière de tirer au sort existe : lancer le volant vers le plafond ou contre le filet, à l’aide de la raquette. L’orientation du bouchon une fois au sol choisira le gagnant, qui aura les mêmes faveurs qu’énoncées précédemment avec la première méthode.

2. Le déroulement d’un match

Pour rappel, un match se joue en 3 sets gagnants de 21 points. Chaque échange remporté par joueur rapporte 1 point. Si les deux adversaires se retrouvent avec un score de 20-20, le jeu continue jusqu’à un écart d’au moins 2 points entre eux. Cependant, à 29-29, le premier joueur qui marque 1 point remporte la partie. Une fois le set terminé, ou alors une fois que le score du dernier set est à 11 points, les joueurs sont obligés d’échanger de demi-terrain

Cette partie ne vous intéressera que si vous souhaitez jouer au badminton en compétition. Concernant les pauses, seulement 120 secondes sont laissées aux joueurs entre les sets. Si besoin, ils peuvent aussi demander 1 minute d’arrêt à condition d’être arrivés à 11 points. À ce moment, conseils des entraîneurs sont les bienvenus, mais seuls deux d’entre eux peuvent pénétrer sur le terrain, puis en ressortir 20 secondes avant que la partie reprenne.

2.1 Limite du terrain

terrain badminton

Celles-ci sont différentes s’il s’agit de jouer en simple ou en double.

En simple : le jeu se déroule entre la ligne externe au fond et la ligne interne sur les côtés. Au service, le volant doit impérativement atterrir dans le carré de service diagonalement opposé à celui qui a tiré, ou bien derrière la ligne de service court (en d’autres mots, la première ligne juste après le filet).

En double : les joueurs ont accès au terrain entier. Quant au volant, il doit également retomber dans le carré de service, ou bien dans le couloir extérieur collé à ce dernier.

2.2 Service et placement des joueurs

Une chose primordiale à savoir : celui qui sert est celui qui a remporté le dernier point, et le premier service d’un set se fait toujours à droite.

En simple : le joueur se place à droite si son score est pair, et à gauche s’il est impair.

En double : c’est le même principe, le joueur de gauche sert si le score est impair et inversement. Ils doivent changer de côté seulement lorsqu’ils marquent un point grâce à leur service, et c’est toujours à la même personne de jouer. Par ailleurs, le second joueur, celui qui n’est donc pas concerné par la réception du volant peut se placer où bon lui simple, tant qu’il ne gêne personne.

De façon générale, un service se pratique en diagonale, les joueurs doivent donc continuellement les croiser.

On en distingue 3 : le service long, le court, et le « flick ».

Service long : son but est de forcer son adversaire à s’éloigner un maximum du filet. Plus le volant va monter très haut et retomber verticalement, plus le service sera réussi. Pour se faire, l’idéal est de se placer en milieu de terrain et de frapper le volant presque à la verticale.

Service court : ici l’objectif est de forcer l’autre joueur à relever le volant qui tombera près du filet afin d’avoir une possibilité d’attaque derrière. Le tir doit être plongeant. Il faudra se placer face au filet, et tirer en transférant son poids sur l’avant afin d’avoir un maximum de stabilité.

Service Flick : ce dernier est à utiliser ponctuellement et pertinemment, il cherche à provoquer un effet de surprise. L’idée et de masquer son coup, comme si vous alliez effectuer un simple service court.

3. Les lets

Au badminton, on dit qu’il y a « Let » lorsque l’on doit rejouer le point. Cela arrive dans 6 cas différents :

– Un joueur sert alors que son adversaire n’est pas prêt.
– Le volant se désintègre pendant le jeu.
– L’arbitre n’arrive pas à juger le volant.
– Serveur et receveur commettent tous les deux une faute.
– Le volant s’accroche au filet après l’avoir franchi (sauf dans le cas d’un service).
– Imprévisibilité.

4. Les fautes

Les joueurs peuvent commettent des fautes à deux moments : pendant le jeu et au service. Lors de ce dernier, ils n’ont malheureusement droit qu’à un unique essai.

4.1 Les fautes durant le jeu :

– Lorsque le volant tombe en dehors des limites du terrain, (s’il se situe pile sur la ligne, le point est compté).
– Lorsque le volant passe sous le filet ou bien à travers.
– Lorsqu’il touche un objet dans la salle ou le plafond.
– Lorsque le joueur touche le filet avec une partie de son corps ou la raquette.
– Et bien évidemment, lorsqu’un des deux joueurs essaye de déstabiliser volontairement son adversaire.

4.2 Les fautes au service :

– Lorsque le volant est frappé au-dessus de la taille et que la tige de la raquette est inclinée vers le haut.
– Lorsque le serveur marche sur les lignes ou n’a pas les deux pieds au sol durant le service.
– Lorsque le mouvement de la raquette n’est pas assez continu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *